UA-70269358-1

YUBU PAN DAMINI

Yubu Pan Damini est une installation réalisée en collaboration avec les artistes de la Tribu Huni Kuin d’Amazonie (Mouvement MAHKU – Movimento dos Artistas Huni Kuin). Ce travail initié il y a 2 ans durant mes voyages en Amazonie est au croisement entre la science et les technologies et les sociétés les plus ancestrales.

Yubu Pan Damini une installation sonore et visuelle qui rend visible l’invisible à partir des chants sacrés d’Amazonie. Un plateau de 2,5m rempli d’une fine pellicule d’eau est présenté dans l’espace. Les chants sacrés enregistrés en Amazonie auprès du Chaman Iba Huni Kui se répandent dans le bassin. Les ondes sonores génèrent des vibrations physiques à la surface de l’eau qui se reflètent sur le mur. Elles créent un soleil en fusion dont la couleur change en fonction des ondes cérébrales du chamane durant le chant.

YubuPanDaminiGroupe11p

L’installation déploie dans l’espace les différentes facettes des vibrations qui composent notre réalité; son, lumière, matière, énergie, sentiments, …

Elle est accompagnée des dessins des chants sacrés Huni Kui, une grande fresque colorée de 100m² réalisée par différents membres de la tribu, qui se déploie comme des visions et poèmes associées aux chants sacrés. Ils’agit de montrer un art issu d’une culture ancestrale bien vivante.

YubuPanDamini29p
Dans le grand espace le chant “Yubu nawa ainbu” parle du serpent qui enchante, on le voit se déployer dans l’espace en épousant ses contours. Le crocodile, également présent est l’un des esprits les plus anciens qui a servi de pont et permis aux peuples de passer d’un continent à l’autre.

Le chant de la toile bleue est Nai Manpu Yubekan. Ce qui signifie le ciel, l’oiseau et le serpent. Le chant parlé de la rencontre de ces 3 esprits. Ces chants sacrés accompagnent des rituels chamanisme et génèrent une multitude de visions que la peinture restitue à travers un mélange de traduction poétique de ce chant et des visions qu’il génère. Dans cette oeuvre, deux manières de donner à voir l’invisible dialoguent entre technologie et sacré.

YubuPanDaminiGroupe6p

Documentaires sur l’évolution du projet au cours de sa réalisation en spetembre 2015 avec les 3 membres de la Tribu Huni Kuin: Iba, Bane et Isaka du groupe MAHKU, réalisés par Amilton Pelegrino De Mattos

JOUR1

https://www.youtube.com/watch?v=NllGiN0leAk

JOUR 2

https://www.youtube.com/watch?v=bgbDBw22tVw

JOUR 3

3.1 https://www.youtube.com/watch?v=V4JWguiQFoo

3.2 https://www.youtube.com/watch?v=sX_IdCfla8g

JOUR 4

4.1 https://www.youtube.com/watch?v=2n9DK78DO-o

4.2 https://www.youtube.com/watch?v=P0UXjY4N1zg

4.3 https://www.youtube.com/watch?v=xCgh0YKEYIs

 

Presse

 

http://globotv.globo.com/globo-news/jornal-das-dez/t/todos-os-videos/v/invasao-artistica-ocupa-antigo-hospital-matarazzo-em-sao-paulo/3599521/

http://www.zupi.com.br/exposicao-made-feito-por-brasileiros/

Une série de voyages prolongés au cœur des tribus (en Amazonie, Inde, Oman…) a donné naissance à la création d’œuvres au croisement des technologies les plus pointues et des savoirs ancestraux, remettant en question notre propre perception de la réalité. Nos technologies et nos sciences nous amènent vers un monde de plus en plus immatériel, à l’image de la physique quantique décrit une réalité dans laquelle tout est vibration, la lumière, le son, autant que la matière et la pensée sont différentes formes de vibration. Cette vision d’un monde ouvert sur un ou plusieurs niveaux de réalité nous rapproche du monde de l’avant-modernité. Cette perception de la réalité rejoint les sociétés ancestrales qui perçoivent les différentes facettes visibles et invisibles qui composent notre réalité. Un arbre dans ces sociétés n’est pas uniquement du bois, mais un organisme vivant avec lequel ils sont capables de communiquer, échanger, certaines espèces sont même considérées comme des bibliothèques. Ces créations sont une invitation à la découverte des multiples ponts tissés entre les sociétés les plus ancestrales et l’avenir de la nôtre, car elles ont le potentiel d’être une grande source d’inspiration. Elles ont la capacité de réenchanter notre réalité. L’objectif visé à travers ses créations est de reconnecter les hommes à la nature et d’éveiller les consciences.

 

 

ABOUT SOUNDS OF LIGHT

This interactive aural and visual installation generates sounds and luminous reflections – making the invisible visible by using a spatial environment to deploy the different forms of vibrations that make up our reality.

A bowl filled to the brim with liquid is presented before you. You hear the sacred chants of the Amazonian Shaman, Iba Huni Kui, vibrating across the surface. The harmonic frequencies transform the surface of the water in the basin by forming an array of geometric forms, with the undulations reflected on a partition. Given our body is composed of over 70% water, the different waves made visible are the reflection of the effect of these sounds and the energy in our bodies.

Cymatics, the study of forms generated by sound on matter, is a key component of this work. At the crossroads of science and art, these explorations offer keys to another consciousness between Man and his environment at the junction of our modern society, on its way to becoming an immaterial society, and ancestral cultures where the world remains equally visible and invisible.

Sounds of light017p

The reflections on the water create a sun in fusion, its colours changing in relation to the shaman’s brainwaves. A brain interface allows us to analyze the theta waves, which correspond to the extreme states of relaxation experienced by the shaman during the chant. The installation thereby allows us to different facets of the vibrations that make up our reality; sound, light, matter, energy, emotion…

YubuPanDaminiGroupe11p

The installation is accompanied by drawings of the HuniKui sacred chants, created by different members of the tribe, which are presented as visions and poems associated with the sacred chants. This is an art form from a living ancestral culture. These sacred chants accompany shamanic rituals and generate a multitude of visions that are rendered as paintings, via a blend of poetic translation of the chant and the visions it generates. The work presents two ways of seeing the invisible dialogue between technology and the sacred.

YubuPanDaminiGroupe6p

After a number of extended trips among aboriginal tribes, Mestaoui was inspired to create works that exist at the crossroads of the most refined technologies and ancestral knowledge, calling into question our own perception of reality. Our technologies and sciences lead us to live in a world that is increasingly immaterial, modeled on quantum physics, which describes a reality in which everything is vibration, light, sound, in as much as matter and thought are different forms of vibration. This vision of a world open to one or more levels of reality comes to us from the pre-modern world. This perception of reality is part of ancestral societies, which perceive different visible and invisible facets that compose our reality. A tree in these societies is not simply considered to be a wooden item, but a living organism with which they can communicate, exchange, with certain varieties even being considered to be libraries. These creations are an invitation to discover multiple bridges between ancestral societies and the future of our own, because they have the potential to be a major source of inspiration. They have the capacity to re-enchant our reality. These creations are intended to reconnect Man to Nature and awaken our consciousness.